Home Articles par Edition Femmes d'Aujourd'hui Aîné et second
Aîné et second PDF Imprimer Envoyer

 J’ai deux petits garçons: l’aîné a quatre ans et le petit a un an et demi. Alors que le petit se montre déjà très indépendant – il est capable par exemple de jouer tranquillement dans son parc -, je m’étonne de voir le grand rester très dépendant de moi. Il est tout le temps en train de tourner autour de moi, de demander à jouer avec moi…Il refuse obstinément de s’habiller tout seul, alors que cela me ferait gagner du temps. Comment comprendre son comportement ?

Il est parfois plus facile d’être le second que l’aîné ! Le premier né a été habitué à être le centre de l’univers familial. Il est celui sur lequel tous les feux de la scène sont projetés en permanence, celui qui pour contenter tous les commentaires fais à son égard cherchera à répondre de son mieux aux attentes de ce public de fans ! N’a-t-il pas à prouver qu’ils ont raison ? Pour mieux saisir leurs attentes, il vit toutes antennes dehors, il développe une énergie essentiellement centrifuge.

Tandis que pour un second l’attention de l’environnement se partage entre les deux enfants ; cela lui laisse le loisir d’agir en fonction de lui développant ainsi avec plus de liberté son énergie centripète, celle qui se charge de la construction, brique par brique, de notre désir propre. De plus les parents ayant déjà l’expérience de la parentalité sont plus « cool » et moins focalisés et interrogateurs face à chaque manifestation nouvelle du développement de l’enfant. Ainsi le second se détache plus facilement du regard de l’autre pour vaquer à des occupations qui l’intéressent et qui lui permettent de grandir pour tenter de rattraper l’aîné, ambition doublée par le rêve de le dépasser…

Les aînés, pour leur part, restent attentifs au regard de l’autre et scrutent chaque geste pour voir ce que l’on attend d’eux. Ils restent, de manière passive, à disposition de l’adulte même si celui-ci n’a qu’une envie : voir l’aîné se prendre un peu plus en charge !

Votre aîné, tourne autour de vous, essaye de récupérer son statut d’avant. Ce qui arrive parfois mais de façon négative parce que soudain l’adulte se focalise sur tout ce que l’aîné ne fait pas alors que le plus jeune cherche déjà à le faire….

L’aîné sent la tension. Souvent, il se retrouve déboussolé par le changement de la dynamique familiale. Lui qui était le « petit » autour duquel tournait l’attention familiale se voir soudain propulsé au statut de « grand » qui doit « faire tout seul ». Or, vers 18 mois, âge auquel émerge le « moi veut faire tout seul », ce même enfant à vu l’adulte préféré continuer à faire à sa place…Le processus d’autonomie ayant été freiné, l’enfant n’est certainement pas pressé de le remettre en route alors que la concurrence d’un rival lui complique la vie !

Voilà pour ce qui est du comprendre !Reste maintenant à trouver des petites astuces pour positiviser toutes attitudes d’auto centrage et d’autonomie. Votre aîné ne doit pas s’habiller tout seul pour vous permettre de gagner du temps, c’est rentrer dans le schéma d’être là pour répondre aux attentes de l’adulte…Mais il doit s’habiller tout seul parce qu’il y trouve une promotion et un plaisir personnel ! 

 

 

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."