Home Articles par Edition Femmes d'Aujourd'hui Sommeil
Sommeil PDF Imprimer Envoyer

Depuis peu ma fille de 10 ans se plaint d’avoir du mal à s’endormir. Elle va dans sa chambre à 20h30, lit pendant une demi-heur, éteint sa lampe et se relève une demi-heure plus tard parce qu’elle n’arrive pas à s’endormir. Comment dois-je appréhender cette situation ? L’autoriser à aller se coucher plus tard, l’obliger à se coucher plus tôt, à attendre le sommeil plus longtemps ?

S’endormir, c’est renoncer à la faculté de contrôle que nous donne la conscience lors de l’état de veille. Manifestement, votre fille par ses problèmes d’endormissement, montre qu’elle ne trouve pas le calme psychique nécessaire pour faire le pas vers un état de non-conscience. La mise en place d’un lâcher prise du mental nécessite une confiance en soi et en l’autre suffisante. Il apparaît que votre fille n’arrive pas à renoncer à maintenir une emprise, via la conscience sur la réalité.

C’est s’abandonner sans défense dans les bras de Morphée, ne peut se faire que dans une atmosphère où le corps et le cœur se sentent hors de danger. Le danger peut, entre autre, venir de questions lancinantes et parfois (souvent même inconscientes) qui tarabusquent notre cœur c’est à dire notre affectivité.

Qu’est ce qui peut ainsi tenir la petite éveillée ? Il peut y avoir mille et une raisons qui l’angoisse, et ce qui rend la situation difficile c’est qu’elle n’a pas la possibilité de formuler ce qui la tient éveillée car, plus que probablement, elle ne sait pas elle-même ce qui la préoccupe, ce qui l’empêche de s’endormir.

Une piste est peut-être à explorer. A 10 ans une fillette rentre dans la pré-adolescence. A cet  âge une des questions cruciales et pour la moins angoissante est : « Comment faire pour survivre avec un corps d’adulte dans le monde des grands ? » Comment s’en sortir seule, sans la couverture protectrice parentale ? Car n’est-on pas obligé de la jeter à bas si l’on veut, un jour, voler de ses propres ailes ! L’entrée dans l’adolescence voit se profiler à l’horizon toutes les questions essentielles concernant la vie, la mort, l’amour et l’insertion sociale. Réfléchir à tout cela peut empêcher le sommeil de s’installer paisiblement…

Il pourrait être utile de prendre du temps de retraverser avec votre fille le parcours de vie depuis sa toute petite enfance, voire sa grossesse. Les albums de photos sont de bons outils pour cela ! Ainsi elle pourra comprendre comment elle s’est inscrite dans notre monde terrestre lors de ses premières années de vie. Sur base de votre récit elle pourra peut être vous interroger sur les questions de la féminité, de la maternité, de l’amour et de la mort.

Il n’y a bien sûr pas une réponse à ces questions, à chacun la sienne. Mais l’important n’est-il pas que votre petite sache que vous êtes là pour l’aider à trouver ses réponses face à ces questions primordiales. Cela aidera peut-être, à s’endormir en paix !

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."