Home Articles par Edition Femmes d'Aujourd'hui Une jeune qui squatte
Une jeune qui squatte PDF Imprimer Envoyer

Mon amie est séparée avec 2 enfants de pères différents. Son fils aîné a 20 ans et a rencontré un jour une fille qui était dans une situation familiale difficile. Elle s’est installée chez mon amie en prétendant que c’était provisoire mais voilà bientôt un an que cette fille vit chez elle. Elle a beau expliquer à son fils que cela n’est pas acceptable, il ne comprend pas. C’est évident qu’elle ne veut pas se fâcher avec lui.

La situation que vous décrivez est de plus en plus courante et les marges de manœuvres sont étroites. Situation encore plus compliquée à gérer quand une femme se retrouve seule sans mari ou compagnon pour l’aider à mettre de la coupure entre elle et ses enfants.

On constate un nombre croissant de familles monoparentales. Souvent le parent est fragilisé lorsque les enfants deviennent adolescents et ceux-ci ont tendance à prendre possession de l’habitation familiale comme si c’était la leur.

Une chose certaine, je ne pense pas que le fils « ne comprend pas », mais quelle autre situation la mère peut-elle lui conseiller, voire lui imposer ?

Comment donc expliquer à ce jeune que l’on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ? Pour cela votre amie devra oser le conflit ! Et qui sait, peut-être faire le deuil de ne plus avoir une autre présence féminine à la maison ? Cette jeune fille qu’elle héberge et nourrit depuis près d’un an vient peut –être comblé un manque, ce qui rend le choix de la mettre froidement à la porte encore plus difficile.

Il n’empêche qu’elle a conscience que la situation est malsaine, si son fils veut vivre en couple il faut qu’il assume les responsabilités d’une vie en couple. , et se trouver un lieu pour vivre à eux deux.

Continuer à laisser maman prendre en charge la vie quotidienne est une solution peu contraignante, et l’on comprend bien pourquoi ce jeune fait la sourde oreille aux injonctions maternelles. Qu’à cela ne tienne, si vraiment elle souhaite qu’il prenne ses responsabilités, qu’il fasse un choix clair, elle doit lui donner des échéances claires et ne pas proposer évasivement «  qu’il serait temps qu’il s’installe ailleurs ».

Ce qui compte dans la vie, surtout à notre époque où le langage est si souvent pris en dérision, c’est de joindre l’acte à la parole. S’il ne veut pas entendre raison, elle doit  avoir le courage de lui demander une participation financière ou garder une part e son argent de poche pour les frais d’entretien du couple.

Ces situations sont extrêmement délicates mais il est important que d’une façon symbolique (l’argent de poche prélevé ne couvre sans doute pas les frais du logement, lessive et nourriture d’une personne) mettre une limite. Faire prendre conscience aux jeunes que vivre dans une dépendance totale par rapport à sa mère, les infantilise, les empêche de devenir adultes.

A moins que ces jeunes ne vivent ensemble comme frère et sœur et alors c’est à votre amie qu’incombe la décision d’avoir une fille d’emprunt ou de renvoyer celle-ci à ses parents et à leur responsabilité !

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."