Home Articles par Edition Femmes d'Aujourd'hui Diagnostiqué hyperkinétique
Diagnostiqué hyperkinétique PDF Imprimer Envoyer

Mon fils âgé de 8 ans a été diagnostiqué hyperkinétique. J’ai entendu dire que c’est une maladie qui développe une peau au niveau du cerveau. Selon l’institutrice, Il doit prendre des médicaments, sinon il ne pourra pas rester dans l’école qu’il fréquente. Mes parents trouvent qu’il est un enfant comme les autres et s’insurgent contre ce traitement. Je ne sais plus qui ou quoi croire.

Le nombre d’enfants actuellement taxés d’hyperkinésie m’interpelle ! Pour ma part, je n’ai jamais entendu parlé de cette peau qui viendrait recouvrir le cerveau. Clarifions d’abord la notion d’hyperkinésie. L’hyperkinésie se retrouve chez un enfant incapable de rester en place, qui a donc sans cesse besoin de bouger et ne peut s’adonner à une activité que pendant un laps de temps très court. Ce diagnostic très à la mode actuellement, est souvent donné (à mauvais escient !) à des enfants turbulents, agités, mal cadrés ou développant une certaine angoisse. Si vous observez que votre enfant est capable de se concentrer quand une tâche ou un jeu lui plaît vous pouvez déjà vous dire que la raison de sa bougeotte est à chercher ailleurs que dans un syndrome d’hyperkinésie !

Soit vous avez un enfant plein de vie qui a besoin de mouvement, de place et d’air frais. C’est un enfant actif qui a besoin de déployer une grande énergie. Il est vrai que de nos jours ces enfants n’ont pas bonne presse car ils ont du mal à rester assis toute une journée à écouter béatement ce que dit le professeur. Ces enfants demandent une éducation rigoureuse, cohérente et structurante. Confrontés à des limites claires et des prises de positions nettes de la part des adultes, ils y trouveront des repères et seront plus calmes. Mais donnez-leur des loisirs de plein air que ce soit avoir le loisir de faire des cumulets dans l’herbe d’une plaine de jeux, des courses en vélo ou de l’escalade.

Nombreux aussi sont les enfants anxieux, trouvant mal leur place dans la famille ou dans leur peau, qui se voient coller l’étiquette d’hyperkinésique. Quelque chose les agite à l’intérieur de leur psyché et le corps en est le porte-parole. Un enfant qui essaye de comprendre s’il est responsable du divorce de ses parents ou s’il est coupable de la fausse couche que sa mère vient de faire ou que sais-je encore, peut être totalement déconcentré et agité. Une chose est certaine : les enfants se posent beaucoup de questions, quand celles-ci restent sans réponse cela peut les amener à ne pas savoir rester en place.

Une autre point de votre question est réellement inquiétant. Face à ces enfants qui dérangent la classe, il est devenu de bon ton de demander aux parents de faire prescrire à l’enfant de la Relatine pour les rendre plus calmes. Tout comme vos parents, n’y a-t-il pas à s’inquiéter de voir ce médicament être prescrit avec tant de facilité et de promptitude alors qu’il s’agit d’une amphétamine qui est comme on le sait une drogue… ?

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."