Home Articles par Edition Le Ligueur Florent est jaloux
Florent est jaloux PDF Imprimer Envoyer

Deux grand-mères discutent, heureuses de se retrouver après six mois de séparation. "Les enfants de ton aînée, comment vont-ils" demande l'une.
Jeanne, l'autre grand-mère répond: " Oh très bien. J'adore m'occuper d'eux. Sans cette jalousie de Florent pour Vincent, âgé actuellement de 2 ans et demi, tout irait pour le mieux. Etrange enfant, ce petit Florent, souvent il manifeste des gestes de tendresse envers son petit frère puis soudainement, de toute la force de ses 4 ans bien sonnés, il ne peut s'empêcher de le pincer ou de le bousculer."
" Agit-il de la sorte lorsque tu en a la charge?" questionne la première grand-mère.
" Non rarement. Curieusement ces scènes surviennent le plus souvent en présence de leur mère. Né prématurément, cet enfant fut un réel défi à la science! Florent a sollicité toute l'attention de ses parents et de son entourage pendant la première année de sa vie; sans doute, ne supporte-t-il pas la concurrence d'un numéro deux?" répond Jeanne.
Intéressée, l'amie continue: " En quoi la présence maternelle pourrait-elle être un déclencheur de jalousie? Ta fille agit-elle différemment avec l'un et l'autre des enfants?"
Silence. Jeanne reprend: " Oui et non. Bien sûr les mêmes règles comptent pour les deux. Je suis cependant frappée de l'exigence et parfois avouons-le, du manque de jugeote de ma fille vis à vis de son fils aîné. A tout bout de champ elle s'énerve, réprimandant Florent, à tort et à travers, bien plus souvent que le
petit.
Ramener du sable dans ses chaussures, ouvrir un livre avec des mains sales, renverser son verre, etc... sont autant sujet à remarques vives voire à punitions que  de sortir 20 fois de son lit après l'heure du coucher, de se lever de table à tout bout de champ, ou encore de chipoter dans les affaires personnelles de sa mère. Ma fille, mettant sur pied d'égalité, délits mineurs et délits majeurs est amenée à constamment faire des remarques négatives à son fils. Paradoxalement, elle en est extrêmement fière, vantant à quiconque cet enfant sachant déjà parfaitement lire. Au moyen d'une méthode américaine pour enfants handicapés, elle a consacré beaucoup de son temps et d'énergie à lui apprendre à reconnaître les mots pour ensuite lui enseigner l'alphabet.. A l'heure actuelle, il lit parfaitement tout étonné de voir ses petits amis du même âge ne sachant en faire autant!"
" Et Vincent?"
" Vincent! Il est connu pour son charme et n'a pas peur d'en user sur sa mère! Il parvient à se faire pardonner beaucoup de choses! Bien sûr, souvent pour un second enfant, il est de notoriété publique que les parents sont moins exigeants, ayant déjà prouvé grâce à l'aîné, leur aptitude à être parents. Pour l'apprentissage de la lecture, Vincent a gentiment envoyé sa mère sur les roses en disant popo ou n'importe quoi face aux mots proposés! Ainsi pour lui, elle a abandonné ce projet lui laissant tout le loisir de s'occuper à son jeu favorit: les autos. Heureusement, il entraîne son frère dans ce genre d'activité sinon Florent ne quitterait pas ses livres!"
Florent est-il réellement jaloux de son frère? Ne serait-il pas plutôt jaloux de l'aisance avec laquelle Vincent traverse la vie? Vincent ne sait pas lire, certes
mais il possède aux yeux de Florent un joker de grande valeur: le don d'échapper aux continuelles remarques et récriminations maternelles... Sans doute Florent est-il envieux de la manière dont Vincent passe aux travers des mailles du filet du désir parental. De plus, ce petit a le courage et le culot de refuser cet apprentissage de lecture tant souhaité par sa mère, préférant lui déplaire en mettant le living sens dessus dessous en jouant à la guerre. Tandis que Florent craignant ne pas satisfaire ses parents, à qui il a déjà donné tant de soucis se consacre principalement à des activités dites "sérieuses" plutôt qu'à de "stupides jeux"...
Florent est certainement très attaché à son petit frère, grâce à celui-ci la porte des jeux imaginaires insouciants et passionnants est ouverte. S'il le bouscule ou le pince, ne serait-ce pas une manière de signaler à ses parents son désir d'être regardé, lui Florent, avec des yeux semblables à ceux qui regardent Vincent, des yeus qui ne grondent pas à chaque faux pas.
Sans doute pense-t-il être moins aimé ...La jalousie signe plus le manque de confiance en soi que le désir de détruire l'autre.

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."