Home Articles par Edition Le Ligueur La route de travers
La route de travers PDF Imprimer Envoyer

La capacité des enfants quand à la formulation des difficultés rencontrées tout au long de leur développement, continuera, jour après jour, à susciter ma plus grande admiration! Ils utilisent, généralement le chemin de l'analogie. A nous, adultes, si nous souhaitons les entendre, de nous efforcer à retrouver la souplesse de la logique enfantine.
Laissez moi vous conter, aujourd'hui, l' étonnante histoire de "la roue de travers". Une maman raconte: " Actuellement notre Théodore, âgé de six ans, nous pose certains problèmes. Voici trois mois qu'il met nos nerfs à rude épreuve! Sans cesse en mouvement, il envahit de façon anarchique tous les territoires; mêle-tout, il veut avoir son mot à dire dans toutes les situations. Pour une futilité qui lui est refusée, ses crises de rage nous donnent parfois réellement l'impression qu'il va exploser!"
"Eh oui" surenchérit l'enfant, " je rebondis tout le temps d'un fauteuil à l'autre."
La conversation avec les parents continue. "La grossesse? Sans aucun problème" poursuit la mère, " la naissance, par contre, ce fut une autre paire de manche!"
" Nous n'avons d'ailleurs pas oser prendre le risque de concevoir un deuxième enfant, tant les émotions furent fortes après cet accouchement." enchaîne le père.
" Après un travail épuisant, une naissance trop rapide à provoqué une hémorragie interne. Je suis restée deux jours entre la vie et la mort; pour ensuite revenir à la maison, épuisée, après trois semaines d'hôpital!. Le médecin nous ayant conseillé de ne pas tenter d'avoir un deuxième enfant, j'en ai été longtemps très attristée." explique Nathalie, la mère de Théodore.
Entre-temps, Théodore s'étant saisi d'un crayon nous fait un dessin et nous l'explique: " Rex roulait sur son vélo. Il roulait très vite, trop vite. Il à oublier d'employer son frein, alors il a fait un accident contre un autre vélo et sa roue est toute de travers."
Qu'essaye de nous dire ce petit? De quel accident nous parle-t-il? Rappelons nous une notion importante: un nouveau-né n'est guère indifférent à la souffrance de sa mère, au contraire cela le concerne tout particulièrement! En nous parlant du choc dont résulte la roue de travers, cet enfant nous explique le vécu de sa naissance difficile. Le nouveau-né qu'il était à l'époque sentant la souffrance maternelle suite à sa naissance, s'en est senti coupable. Coupable d'être né trop vite, de ne pas avoir mis son frein, d'avoir causé un accident. Suite à ce malentendu, il se construit avec une roue de travers, c'est à dire en s'imaginant comme quelqu'un de dangereux.
"Serait-ce pour cette raison," continue le papa, " que dans sa jeune enfance, tout à l'opposé d'aujourd'hui, je n'arrivai pas à avoir un contact avec cet enfant?  Il était comme dans un autre monde, toujours en train de se raconter les mêmes histoires avec toujours les mêmes autos! De plus, il était extrêmement exigeant quant à certains rituels. Au coucher, par exemple, tout un cérémonial devait être mis en place et si je ne le suivait pas à la lettre, mon petit bonhomme
faisait de terribles crises d'angoisses; il hurlait à la fois de rage et de peur jusqu'à ce que l'ordre ponctuel de chaque geste soit parfaitement suivi. De même au lever, à table, dans la manière d'entrer ou de sortir d'une pièce, etc.. sa vie quotidienne et donc aussi la nôtre... était jalonnée de rituels plus ou moins fastidieux.". Souvent, un enfant ayant construit une image négative de son énergie vitale, de peur de faire encore plus de mal, contrôle vigoureusement cette énergie en le soumettant à une foule de règles sans sens apparent. Les rituels servent à museler la force qui incite à grandir: l'agressivité. L'enfant l' imagine dangereuse pour l'environnement.
Regardant ses parents, Théodore extrait d'une de ses poches deux petits anneaux trouvés, Dieu seul sait où. Prenant un morceau de la plasticine mise à sa disposition sur mon bureau, il nous façonne un vélo et nous explique, modèle à l'appui : " Regardez, quand un vélo à une roue de travers, même si on tient le guidon droit le vélo tourne en rond, il n'y a pas moyen d'avancer tout droit." nous commente l'enfant.
Surpris, le père enchaîne: " Savez-vous que déjà tout petit, Théodore, passait des longs moments à faire tourner ses autos en ronds, ou encore était-ce ses peluches qui, inlassablement, à la queue leu leu, se mordaient l'une l'autre la queue formant ainsi un cercle bien bouclé."  Sans doute à cet âge, déjà, Théodore se ressentant doté d' une roue de travers parlait-il, au travers de ses jeux, de sa peur d'être dangereux, l'obligeant à " tourner en rond", l'empêchant d'évoluer, de grandir.
A force de patience, de rigueur et de cohérence, lentement, les parents ont réussit à briser le cercle vicieux des rituels et à pousser leur enfant à plus d'autonomie. Mais les voilà bien déçus et désemparés devant un Théodore devenu soudainement tout à l'inverse d'avant, explosif et prenant des initiatives tout azimuts.
Tel le petit Poucet, Théodore va continuer à jalonner de messages le chemin que nous poursuivons. " Quand on a une roue de travers, même si on tient le guidon bien droit, le vélo tourne en rond! Quand le cycliste en a marre de faire des cercles et qu'il veut avancer tout droit devant lui, il est est obligé de mettre le guidon tout à fait de travers... C'est très difficile d'avancer comme cela car tout le temps on risque de tomber ou de faire des accidents! On a pas d'équilibre." Les parents de Théodore l'ont aidé à ne plus tourner en rond c'est à dire à abandonner petit à petit ses rituels. Il peut donc tenter de rouler tout droit, c'est à dire grandir. Mais cela n'est guère aisé lorsqu'on a une roue de travers! C'est pourquoi, gestes à l'appui, grâce à son petit modelage, cet ingénieux enfant nous démontre les efforts d'équilibre et les échecs qu'essuie un enfant qui à la fois veut grandir et se sent dangereux s'il grandi. Rebondissant d'un fauteuil à l'autre, il cherche un équilibre sans cesse compromis par la contradiction de ses sentiments.
L'entretien se poursuit en restituant à Théodore son innocence quant à la souffrance vécue par sa mère à la naissance de celui-ci, ceci en mettant des mots sur tous les événements et émotions de cette période difficile. Soudain, arrêtant
son petit vélo symbolique, Théodore lui redressa la roue et d'un regard entendu, nous glissa: " Heureusement, une roue de travers cela peut se réparer!"

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."