Home Articles par Edition Le Ligueur Vie d'antan
Vie d'antan PDF Imprimer Envoyer

A la joie de tous, Noémie se retrouve enceinte de son troisième enfant. L'échographie ayant prédit une petite fille, le bonheur des frères ainés est complet!
Le grand moment approchant, les discussions familiales tournent souvent autour du thème: "Charlotte". Pendant la grossesse, afin d'être mieux en mesure d'accuiellir leur enfant, le couple a opté pour un accompagnement en haptonomie.  Aussi le papa explique à ses fils: " Regardez comme Charlotte aime se promener dans le ventre de Maman" Joingnant le geste à la parole, il continue:" Votre petite soeur me connait déjà bien. Vous voyez, en ce moment, elle se trouve tout à la gauche du ventre. En mettant ma main du côté droit, je vais doucement l'appeler. Regardez comme elle me rejoint!"
Amusés, sous le regard attendri de leur mère, les garçons se risquent à leur tour à cette prise de contact avec leur soeur. Soudain, l'ainé, Louis àgé de 11 ans dit calmement: " Tu sais, Maman, je me souviens très bien du temps où j'étais dans ton ventre."
Interloquée, sa mère lui demande: "Comment tu te souviens? Ce n'est pas possible! Raconte."
L'enfant continue: " Mes souvenirs sont bien diffèrents de tout ce qui dit ou s'écrit à ce propos. Je me souviens d'un lieu ressemblant à une piscine ronde dans laquelle je me sentais mal à l'aise. En effet, au milieu de cette piscine il y avait un trou par lequel j'avais très peur de partir. Une seule idée m'obsédait: m'accrocher de toutes mes forces au bord de cette piscine, le plus loin possible du trou afin de ne pas risquer de disparaitre par cet orifice! "
Silence. Les parents sont pensifs. Tout cela parait à peine imaginable. Regardant son épouse, le père réflèchi tout haut. " Te souviens-tu, Noémie, pour Louis tu as du faire trés attention de rester calme car les médecins avaient détectés une ouverture du col beaucoup trop prématurée. Serait-ce aussi pour cette raison ta grossesse fut si pénible tant Louis restait haut placé comprimant ainsi tes poumons et ton estomac? De plus, rappelles-toi, lors de cette naissance interminable et douleureuse, le médecin s'étonna du refus, manifesté par le bébé, à descendre et à s'engager vers la sortie!"
Louis continue: " D'ailleurs, au début je n'étais pas seul dans cette piscine. Nous étions deux, mais l'autre à laché le bord et il a disparu dans le trou. Moi, depuis ce moment là j'ai eu très peur de subir le même sort. J'avais tout le temps peur de mourir!"
Jamais, les parents n'avaient mentionnés à leurs enfants une violente perte de sang au troisième mois de la grossesse de Louis. A l'époque, le génicologue avait interprété cet accident comme signant vraisemblablement, pour Louis, la perte d'un jumeau...
Tout cela n'est-il pas bien étrange et questionnant? Le foetus serait sans doute bien plus conscient de son existence que l'on ne l'imagine....

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."