Home Articles par Edition Le Ligueur Il ne suffit pas d'etre la
Il ne suffit pas d'etre la PDF Imprimer Envoyer

Diane Drory
La profession de Jacques lui permettant de travailler chez lui, il a l'occasion de passer beaucoup de temps avec ses filles.  " Quelle chance d'avoir un Papa si souvent à la maison ! " s'exclame l'amie d'Henriette, âgée comme elle de 10 ans.
La présence du père ne suffit pourtant pas pour qu'un enfant grandisse dans l'harmonie.  L'histoire d'Henriette en témoigne.
Malgré le nombre d'heures passées avec ses filles, ce père en est bien éloigné.  Pour cet homme affable, aimable et cultivé, une seule chose importe : qu'elles soient jolies et cultivées afin qu'il puisse être fier de l'éducation qui leur est dispensée.
Or, Henriette ne répond pas du tout aux attentes parentales.  Elle accumule les échecs scolaires et raconte : " L'école, je n'aime pas.  Pour ma soeur, les études " ça marchait " mais maintenant elle aussi a des problèmes.  Elle a quatorze ans et elle ne veut plus obéir aux parents.  Elle crie des insultes.  Papa dit que " le démon est entré en elle " et elle va partir en pension ".
Si depuis son jeune âge, les difficultés scolaires assombrissent le ciel d'Henriette, aujourd'hui, depuis les difficultés de sa soeur, elle manifeste d'étranges attitudes.
Jour et nuit, elle pose près d'elle la photo d'un superbe mannequin, découpée dans une revue.
" Je crois que ma fille devient folle ", nous dit le père, " non seulement, elle ne prétend pas se séparer de cette image mais par moment, elle s'interdit de respirer.  Il faut vraiment se fâcher, la secouer pour qu'elle veuille bien reprendre son souffle.  Elle ferait mieux d'étudier au lieu de s'attarder à toutes ces bêtises ".
Sont-ce vraiment des bêtises, ou ne s'agirait-il pas plutôt d'appels au secours désespérés?
Pas à pas, au travers de dessins et d'histoires, la petite pourra exprimer la terreur qui la tenaille.  Cette peur de grandir, de voir s'approcher l'âge où, comme sa soeur, un monstre lui entrera dans le coeur ",
car c'est sans doute cela que l'on risque en devenant femme?
Mais pourquoi s'accrocher ainsi à une photo?  Arrêter de respirer? Henriette devient-elle vraiment folle?  Non.  Cette photo sert à conjurer le sort!  Elle qui, déjà, déçoit son père par ses résultats scolaires minables mais le gratifie en étant jolie, ne veut à aucun prix perdre cet atout.  Or, dans sa classe, une petite fille de onze ans commence à avoir les seins qui pointent.  Aux yeux d'Henriette, elle devient affreusement laide " avec ses boutons et ses cheveux gras.  Je ne veux pas devenir laide comme elle.  Je n'ose plus la regarder, je ne veux pas respirer quand je suis près d'elle, quand je pense à elle, sinon je vais devenir comme elle.  Je ne peux respirer que si j'ai ma photo près de moi.  Elle est jolie cette femme, si je respire en la regardant, je vais devenir comme elle.  Je ne veux pas devenir un démon ".
Laide et peu érudite, Henriette n'aurait plus aucun atout pour être aimée par son père et tomberait dans l'oubliette du rejet paternel...

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."