Home Articles par Edition Le Ligueur Que ne ferait-on pas pour rire
Que ne ferait-on pas pour rire PDF Imprimer Envoyer

Diane Drory
Comme il est triste de grandir avec le sentiment de ne jamais savoir faire rire ses parents ?
Celine a dix ans maintenant.  Cette enfant très pâle a une voix si fluette qu'il faut vraiment tendre l'oreille pour comprendre ce qu'elle dit.
" Moi, je ne sais pas faire rire Maman "  ose-t-elle timidement au cours de la conversation.
" Mais comment, tu m'as déjà souvent fait rire ! " rétorque la mère en citant quelques incidents ou maladresses de sa fille qui l'on fait rire de bon coeur.  Céline la regarde étonnée.  Elle avait complètement oublié tous ces événements ou en tout cas elle niait qu'ils aient fait rire sa mère.
Elle s'obstine donc dans un laconique : " Moi, je ne sais pas faire rire ma mère ", ajoutant un élément majeur : " D'ailleurs, elle n'est jamais de bonne humeur. "
Picquée au vif, la mère lui renvoie : " Moi, je ne t'ai donc jamais fait rire ? " " A ça oui ! "  répond Céline avec un grand sourire.  " Rapelle-toi le jour où tu as cassé dix verres en renversant ta casserole.  J'étais pliée de rire et cela t'a très fort fâchée.  Tu n'aimes pas quand je ris.  Rappelle-toi le jour où tu es tombée de l'escalier.  Cela a fait un bruit d'enfer, c'était trop drôle!  Par contre, moi aussi, un jour j'ai cassé une série de verres et tu n'as pas du tout ri.  Ce qui m'amuse ne t'amuse pas...
On ne rit jamais ensemble ! "
" Ca je veux bien le  croire ! Casser des verres te fait peut-être rire et bien moi pas !  Si tu crois que c'est gai d'avoir à dépenser autant d'argent pour en acheter des nouveaux ! "
" Moi, dit Céline en regardant les personnes à l'entour,  j'adore faire des blagues, mais je n'arrive même pas à la faire sourire...Je me souviens d'un seul sourire :  le jour où j'ai ramené 90,4% sur mon bulletin.  Tandis que lorsqu'un premier avril, je lui ai collé un poisson dans le dos, cela t'a fâchée."
Quel dialogue de sourds entre mère et fille, que le malentendus au niveau de l'humour où ce qui fait rire l'une vexe l'autre !  Quel parasite engendre tant de difficultés à se retrouver sur la même longueur d'onde?
Une fois encore, la vérité sort de la bouche de l'enfant.  Spontanément, continuant la conversation, Céline ajoute : " Je ne fais pas rire Maman parce que j'ai peur d'elle. "  Ce que la petite ne sait probablement pas, c'est que si sa mère ne peut pas rire de ses propres maladresses, c'est qu'elle aussi se sent menacée par le regard que sa fille pose sur elle.
En riant de nos maladresses, nous apprenons à nos enfants à ne pas  craindre leurs imperfections.  Croire qu'il faut, à ses propres yeux et aux yeux des autres ( à savoir le regard des parents sur l'enfant ou des enfants sur leurs parents ) toujours être parfaits empêche une certaine légèreté de vivre.
Relativiser le quotidien permet de faire place à l'humour.

Commentaires
Rechercher RSS
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."