Home Articles par Edition Psychologies Magazine Belgique Merci aux Instituteurs
Merci aux Instituteurs PDF Imprimer Envoyer

Il y a un art de savoir et un art d’enseigner (Cicéron)

Le savoir est un don du ciel que nous devons acquérir pour nous armer contre les intempéries de l'existence. Néanmoins, en cette fin d’année scolaire, les enfants chantent en choeur : « Vive les vacances, les cahiers au feu et le professeur au milieu ! » Quoi de plus normal ? Cependant, entendre les adultes s’associer à la chanson, pose question.

Ces quelques lignes se veulent être une ode à Christelle et à tous les professeurs de première primaire qui, comme elle, ont mis toute une année à profit pour introduire les petits au grand saut, oh combien périlleux, dans l’abstraction des chiffres et des lettres. En maternelle comme en école primaire, il leur faut faire découvrir des apprentissages par le jeu et la créativité, en captant l'attention des enfants,  en s'adaptant en permanence. Donner et redonner les consignes, gérer les tensions, les disputes et les caprices, font partie du programme quotidien. J’ai pour pareil engagement le plus grand respect.

Alors que ces dernières années, les débats concernant l’école se sont principalement enflammés autour de la question de la mixité sociale, soutenir la profession, la reconnaître, valoriser les enseignants qui améliorent la qualité de l’enseignement, semble être beaucoup moins sexy aux yeux de nos politiciens…  Le rôle de l’école est-il de régler les inégalités sociales ou d’introduire nos enfants à la civilisation ?

L’enseignant exerce un des métiers les plus fondamentaux. C’est lui l’acteur principal sur le terrain de l’école. Au lieu de le critiquer ou de jalouser son temps de vacances, ayons un profond respect pour ces adultes qui, du mieux qu’ils peuvent, font preuve de rigueur, de patience, d’écoute et d’autorité naturelle. De nos jours ils contribuent, en grande partie, au développement de la personnalité des enfants ainsi qu’à leur équilibre affectif, moral et social. Ils détiennent la lourde responsabilité de développer les compétences des enfants en les amenant à acquérir des techniques d’apprentissage solides et cohérentes, permettant ainsi à ces derniers d’évoluer dans une société de plus en plus exigeante et en perpétuelle évolution.

Pour Christelle, grande dame tant en taille qu’en cœur,  tous les crânes ne sont pas mis dans le même sac, matières grises à formater selon un modèle et une méthode unique. Elle a vite observé que pour tel enfant l’approche des lettres en apprivoisant des mots, la méthode dite globale, fonctionne bien alors que pour tel autre ce n’est vraiment pas le bon chemin. Ainsi, envers le petit Adrien, loin d’être sanctionné pour sa difficulté d’apprentissage, elle favorisa une approche analytique lui convenant beaucoup mieux. Aujourd’hui, chaque lundi, il part à l’école le cœur confiant et le sourire aux lèvres parce que, non seulement il aime sa maîtresse, mais chose encore plus importante, il aime aller à l’école, sa curiosité étant attisée d’y découvrir des choses nouvelles.

La culture est une chose essentielle pour mieux se mouvoir et se défendre dans la vie de tous les jours. Au nom de la génération future, soyez, chers enseignants, remerciés d’une transmission de culture filtrée par votre sourire, votre sévérité, votre tolérance, votre compréhension.

 

Psychologies, Juin 2014