Home Articles par Edition Psychologies Magazine Belgique Les Enfants Manifestent
Les Enfants Manifestent PDF Imprimer Envoyer

Là où la rue et les medias résonnent de voix anxieuses et de revendications diverses, qui va parler au nom des enfants qui, eux, n’ont pas accès aux mêmes véhicules pour protester? Au départ de cette année nouvelle, me faisant leur porte-parole, je manifeste en faveur d’une reconnaissance :

 

Du besoin de bouger! Pour se développer adéquatement, la structure neuronale d’un enfant demande à disposer d’un espace suffisant pour pouvoir déployer ses mouvements en toute liberté. Les gestes sont le premier medium dont dispose l’enfant pour intégrer les informations perçues par les sens ainsi que pour exprimer sa compréhension du monde. Lorsque nous imaginons, rêvons ou pensons, les images qui surgissent dans notre espace intérieur sont la résultante de notre conquête de l’espace au travers du mouvement. Qu’en est-il de leur expérience motrice lorsqu’ils se retrouvent cadenassés dans des buggys ou calés devant un écran ?

Du besoin d’imaginer ! Donnez un trombone à des enfants et demandez-leur ce qu’on pourrait en faire. Ils trouveront 200 réponses. Les adultes n’en trouvent que deux…  car ils sont formatés à There is one alternative bien plus qu’à Think out of the box. À 4 ans, les enfants, curieux de tout, posent en moyenne 400 questions par jour. Mais souvent on leur dit de se taire et de réfléchir de façon rationnelle, muselant ainsi leur créativité… Et pourtant dans la vie, lorsque nous rencontrons une difficulté personnelle c’est bien plus notre imagination qui nous aidera à nous en sortir que l’accumulation de connaissances…

Du besoin d’une école enthousiasmante! Des recherches récentes prouvent que les activités d’art, d’artisanat, de musique sont corrélées  positivement à l’acquisition des codes sociaux, de la réussite académique, de la concentration et de la persévérance. Pourquoi persister à ignorer cela ? Pourquoi s’acharner à éduquer les enfants dans un climat de performance et de compétition ? La Grèce ancienne favorisait essentiellement deux branches : l’athlétisme pour apprendre à maîtriser le corps et la musique pour développer l’esprit…

Du besoin d’avoir du temps ! Stop à la sur-stimulation, le chemin des enfants précoces ne conduit pas à l’épanouissement des compétences. Pour aller loin, allons lentement. Notre responsabilités à TOUS est de rendre à l’enfance ses attributs: le goût de la vie, de la découverte, l’émerveillement, l’espoir dans le futur, la spontanéité, l’ouverture. Alors donnons du temps à leur temps ….

 

Pour conclure, une métaphore : Lorsqu’un poisson mort est trouvé flottant dans une rivière, nous questionnons d’emblée la salubrité, identifions la pollution et mettons tout en œuvre pour y remédier. Lorsqu’un enfant manifeste un trouble d’apprentissage ou une difficulté à vivre nous l’envoyons en remédiation, en logopédie, chez le psy ou autres aquariums pour réparer ce qui a disfonctionné. Plutôt que d’essayer d’en “repêcher” quelques-uns et de laisser les autres s’enfoncer dans leurs échecs, ayons l’audace d’interroger et de dépolluer le bain sociétal qui imprègne leur quotidien…

 

Publié dans Psychologie Magazine Janvier 2015