Home Articles par Edition Psychologies Magazine Belgique
Psychologies Magazine Belgique
De l'Ecole PDF Imprimer Envoyer

« L’école d’aujourd’hui est un crime que nous ne pourrons nous permettre encore longtemps ! » (Richard David Precht)

Voici à peine 6 semaines que l’école a commencé, et déjà ma rencontre quotidienne avec des écolier(e) s me renvoie au triste constat que le système scolaire, trop souvent, ennuie misérablement les enfants et voit leur curiosité naturelle se dessécher… Notre modèle de scolarité datant, à peu près, de la révolution industrielle, impose un moule demandant aux enfants d'avancer à la même vitesse. On freine les rapides, on humilie les plus lents.

Lire la suite...
 
Nouvelles Rentrée PDF Imprimer Envoyer

Les hommes construisent l’histoire mais ne connaissent pas l’histoire qu’ils construisent.

Septembre, mois des rentrées : scolaire, politique, économique, académique. Entrée dans un temps de renouveau, pour autant que l’on ait estimé utile de savoir de quel temps les vacances nous ont distraits ... Allons-nous entamer la rentrée 2014 avec les mêmes certitudes ou convictions que celles qui nous habitaient à la rentrée  2013?

Lire la suite...
 
Vacances PDF Imprimer Envoyer

J’aime les nuages, les nuages qui passent... là-bas... Là-bas... les merveilleux nuages! (Ch. Baudelaire)

L’imaginaire du vent et de l’eau est sans limite. Jamais un nuage ne sera identique à un autre, et chaque instant qui passe le transforme. Et si de nos vacances nous faisions une opportunité de mouvance? D’instants d’hymnes à la vie, à la possibilité de nouveaux regards sur le monde extérieur et sur notre monde intérieur.

Lire la suite...
 
Merci aux Instituteurs PDF Imprimer Envoyer

Il y a un art de savoir et un art d’enseigner (Cicéron)

Le savoir est un don du ciel que nous devons acquérir pour nous armer contre les intempéries de l'existence. Néanmoins, en cette fin d’année scolaire, les enfants chantent en choeur : « Vive les vacances, les cahiers au feu et le professeur au milieu ! » Quoi de plus normal ? Cependant, entendre les adultes s’associer à la chanson, pose question.

Lire la suite...
 
Une maman et un papa, est–ce du pareil au même ? PDF Imprimer Envoyer

Mois de mai, mois de Marie pour certains, mois de mères. Guider vos enfants, les mamans, est de moins en moins évident… Les aider à trouver leur voie dans les dédales du mariage pour tous, du droit à l’enfant envers et contre toute forme de parentalité, de l’euthanasie des enfants, bientôt de la liberté de choix dans l’attribution du patronyme, quels défis… Peut-être les politiciens s’attèleront-ils bientôt à soutenir une recherche permettant aux hommes de se greffer un utérus ? A moins qu’il ne soit plus simple de transformer, au nom de l’égalité, chaque humain en hermaphrodite avec capacité d’autoproduction ? Le ver de terre, lui, y a bien droit, alors pourquoi pas nous ? Mais l’enjeu est trop sérieux pour plaisanter. La politique a-t-elle le droit de rajouter de la casse à une enfance qui se fendille en tous sens, à force de ne plus savoir comment elle s’appelle, d’où elle vient ni où elle va ?

Lire la suite...
 
Le Chiffre 3 PDF Imprimer Envoyer

La valse à trois temps c’est beaucoup plus charmant que la valse à deux temps.. la valse à deux temps c’est beaucoup moins dansant…(J. Brel)

Savez-vous ce que représente le chiffre 3 ? Bien plus que l’opération mathématique de 2+1 ou 1+1+1… Symbole du tiers terme, il est ce nombre fascinant qui nous délivre de la dualité. Il est le nous qui élargit l’espace entre toi et moi.

Lire la suite...
 
La Solitude PDF Imprimer Envoyer

Même au paradis il serait insupportable de vivre seul. (Proverbe russe)

Qu’en est-il de cette solitude devenue un problème de société? La littérature sur le « développement personnel » accorde une place de choix à cette forme de détresse, insinuant que la solitude serait la condition originelle de l’être humain. Partant de la certitude que chacun naît seul et meurt seul, l’homme devrait, sa vie durant, s’accommoder de cette condition ontologique. Et, pour se prémunir de souffrances relationnelles, il lui faudrait acquérir la capacité de n’avoir besoin de personne, de ne dépendre de personne.

C’est faux, cette solitude prétendument naturelle est un produit social. Cette vision de l’homme initialement seul est le fruit de notre société individualiste, fortement encline à oublier les conditions nécessaires à l’existence des humains qui la compose. A savoir que l’homme naît dans un état de dépendance absolue à autrui et reste psychologiquement et sociologiquement dépendant, jusqu’à la fin de ses jours.

L’enfant d’aujourd’hui est imaginé comme naissant d’emblée complet, autonome et sans dette. En considérant l’enfance sous cet angle, ne prenons-nous pas le risque d’outrepasser les capacités des petits à supporter une autonomisation précoce ? A-t-on oublié que c’est dans l’enfance que se construit la capacité de nouer des liens, d’accorder sa confiance à autrui, de supporter aussi bien la dépendance que la séparation et la solitude ?

Si je suis la première à dénoncer la solitude psychique dans laquelle grandissent nombre d’enfants et d’adolescents, sachez qu’on ne naît pas seul, on le devient… On le devient lorsque les éducateurs oublient qu’ils sont mandatés à apprendre à nos enfants comment vivre en société, à reconnaître la légitimité et la valeur de leur existence, et à les guider dans l’humanisation de leur Désir. Les théories de l’attachement montrent bien que l’enfant ne peut conquérir son autonomie psychique et affective seul ; il ne peut apprendre à être seul tout seul ; il ne peut supporter de se séparer et de s’éloigner que dans un lien sécurisant, avec une figure d’attachement fiable et permanente. Le paradoxe d’aujourd’hui est la tendance à oublier, au nom de l’individu autonome, l’édifice social sur  lequel reposent nos pieds…

La solitude ne peut être conçue sans le lien à autrui. Ce qui fait souffrance dans notre société s’appelle « isolement relationnel », ce manque de lien social essentiel offrant reconnaissance et protection. Souffre alors d’un sentiment de solitude celui qui, rencontrant des difficultés à nouer et à entretenir des liens, ne trouve pas sa place dans la société.

 

Prenons un brin de recul devant les injonctions qui nous demandent de retrouver un rapport serein avec notre supposée solitude originelle, et souvenons-nous que c’est par l’autre et avec l’autre que l’homme advient, existe, se construit, s’épanouit, acquiert une certaine liberté et assume la solitude.

 

Psychologies, Mars 2014

 
L'Enfant et le Divorce PDF Imprimer Envoyer

Tout passé lourd ou léger nous marque de son poids

La folle ronde des amours fait tourbillonner les couples. On se marie, on se démarie. On se remarie, on se sépare, on repart .On glisse à l’oreille des enfants des “T’en fait pas petit - Tes parents t’aiment - C’est pas ta faute - Tu verras tout ira mieux qu’avant - Sois pas triste.”

Lire la suite...
 
Toute une année pour transformer le monde PDF Imprimer Envoyer

A quoi serai-je attentive, cette année ?

Premièrement, à bannir du discours quotidien le mot « crise » et son cortège de plaintes et de sinistrose. Ce qui traverse nos vies à toute allure, et souvent nous dépasse, n’est-ce pas plutôt une société en pleine mutation ? Ne vivons-nous pas un changement profond qui nous confronte à de nouveaux conflits à résoudre, à des défis écologiques majeurs et à des innovations technologiques révolutionnaires ?

Lire la suite...
 
La Richesse de Noël PDF Imprimer Envoyer

« Mais qu’est ce qu’un conte sinon une vision différente de la réalité ? » Jean Van Hamme

La fête de Noël, malgré elle, est souvent une affaire de sous. « Suis-je assez riche pour offrir tel cadeau ? » Que ce soit dans les contes, dans les histoires inventées par les enfants ou dans nos bouches d’adultes, au quotidien, les mots pauvre et riche reviennent fréquemment. La quête de richesse semble être inscrite au cœur même de l’humain. Parlant d’être riche, l’enfant pense-t-il à de la monnaie sonnante et trébuchante ? A son pouvoir d’achat ? A son compte en banque rempli ou vide ? Ou s’agit-il d’autre chose ? D’une richesse intérieure invisible et impalpable à laquelle nous renvoie Isaline, qui dessinant le contour de sa main sur une feuille blanche, s’exclame:  « J’ai une belle main, je suis riche »…

Lire la suite...
 
La Bientraitance PDF Imprimer Envoyer

Sachons « cueillir » les gestes de bonté autour de nous. Cela réjouit le cœur. Et la bonté appelle la bonté. (Magda Hollander-Lafon)

Mais où donc va le monde ? Vraisemblablement cette question, depuis l’aube de l’humanité, l’homme se la pose. Constat actuel : nombre de pays sont ensanglantés de terreur, Fukushima distille sa menace, des avocats véreux profitent de la détresse des illégaux, des religions tuent tous azimuts, les medias sont assoiffés de scandales, des femmes se font violer sans vergogne, 11% de nos bambins partent à l’école sans petit déjeuner, 12% passent ce moment en compagnie d’un écran... J’en passe et des pires.

Lire la suite...
 
«DébutPréc1234567SuivantFin»

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL