Home Articles par Edition Psychologies Magazine Belgique
Psychologies Magazine Belgique
Un Dos Libre et Droit PDF Imprimer Envoyer

"Porter la Liberté est la seule charge qui redresse le dos

Une étude récente me laisse songeuse. Il semblerait que 40% des enfants entre 8 et 18 ans souffriraient d’arthrose avancée et d’usure anormale des disques intervertébraux. Chez ces enfants en pleine croissance, les muscles dorsaux se développent mal. Ce constat émerge dans divers pays d’Europe. Enfants trop sédentaires ? Ou penchés trop d’heures sur leurs iPhones, tablettes ou ordinateurs en position « affaissée »,  le dos en torsion ?

Lire la suite...
 
La Rêverie PDF Imprimer Envoyer

« la rêverie est le dimanche de la pensée. »

Les  vacances, un temps de liberté, un temps pour voyager hors de l’ordinaire. Temps de rêve d’évasion ou temps d’évasion dans le rêve ?

Lire la suite...
 
Respect de la Vie Végétale PDF Imprimer Envoyer

Qu’est-ce qui est instable comme la goutte d’eau tombée sur une feuille de chêne ? La vie !

On croyait que l’hiver avait contracté un contrat à durée illimité mais, finalement, le printemps a fait ses œuvres. Jardins et bois abondent de vie. Généreuse à souhait, la nature investit d’un mystérieux principe vital jusqu’au moindre brin d’herbe.

Lire la suite...
 
La Mère Intérieure PDF Imprimer Envoyer

A l'image de la mère protégeant son enfant, nous devons chérir avec un coeur immense, irradié de bonté, tous les être vivants. (Bouddha)

Fais ce qu'il te plaît, au mois de mai? Fais-en surtout un mois de mère! La question de la mère nous touche tous, sans elle nous ne connaîtrions la vie, cette étrange et fascinante

aventure.

Lire la suite...
 
Le Buzz PDF Imprimer Envoyer

«  La liberté est ce que l’on fait avec ce que l’on vous a fait » (Sartre)

Rumeurs et bourdonnements…

Non, je ne vous entretiendrai pas du vrombissement agité d’insectes voltigeant d’une fleur de pommier à celle d’un poirier, du tendre bruissement annonçant le printemps.

Mais des buzz scandés de tweets fredonnant en toutes saisons. Une nuée chaotique de buzz nous drape dans un  tintamarre multimédiatique. Telle une rumeur, ces bouche-à-oreille numériques occupent tous les canaux de communication, réel marketing viral, transformant le consommateur d’information en vecteur du message. Et chacun y va de son cliché journalistique.

Se passionnant de cancans, cette nouvelle mode médiatique tente de créer des remous par la retransmission instantanée d’évènements. Hélas, plutôt que de favoriser le partage d’une réflexion relevant le niveau de conscience, ou encore dévoilant une découverte glorifiant notre humanité, les humains ont un penchant naturel à occuper voire à gaver leur pensée de malheurs et de scandales… Pour être reconnu il faut parler de personnes connues, d’où le succès des buzz autour du pape, de la famille royale, de tweets intimes de politiciens, etc… Toute collecte volée autour d’une parole échappée, d’un geste malencontreux, de suppositions malsaines, est portée à bras d’écrans. Occupant les espaces médiatiques jusqu’à saturation, voire indigestion. Comme si soudain l’univers avait trouvé un nouveau centre de gravitation.

De tout temps le sensationnalisme a eu ses adeptes, mais actuellement, avec la complicité des médias, tel un virus, il se faufile partout. Faisant croire à nos têtes blondes et brunes que l’essentiel est « l’évènement people ou trash». La fascination de l’horreur vit de belles heures sur les réseaux sociaux. Car plus on agit de façon trash, plus on a de chance de créer un buzz, d’être à la Une pendant quelques heures. Récemment, quelqu’un annonça sa mort. Textos, poke, sms fusèrent tous azimuts. « Quoi, tu ne sais pas que… » ? Quelques heures plus tard, tout était démenti, mais le buzz, lui, était parfaitement réussi ! Qu’importe la manipulation, ce qui compte c’est l’impact personnel sur le Net.

L’essentiel d’une vie serait-il de faire parler de soi ? Serait-ce, aujourd’hui, la seule manière de se sentir exister ? « Trompettes de la renommée, vous êtes bien mal embouchées », nous chante Brassens. Ainsi, le talent des politiques ne se calcule plus en valeur de joutes rhétoriques, mais en chiffres d’occupation dans les médias, quels que soient les moyens utilisés pour ce faire…. Le geste qui sème la discorde se retrouve bien plus relayé que l’acte citoyen.

Sans doute le buzz est-il un nouvel instrument au service de l’ordre planétaire. Mais doit-il s’apparenter à une force de destruction massive ? Non, nous ne sommes pas automatiquement prémunis contre les utopies numériques que la mode journalistique charrie par vagues ininterrompues. Par contre, plutôt que de nous laisser transformer en une masse humaine avide de ragots, si nous plaidions pour une buzzmania positive ? Plutôt que des épines, cela mettrait des fleurs dans les cœurs.

Qu’en pensez-vous ?

 

Psychologies, Avril 2013

 

 
La Crise PDF Imprimer Envoyer

Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles. (William Arthur Ward)

Emploi, dette, budget, on n’a plus que ces mots à la bouche... La crise serait-elle uniquement économique et financière ? N’est-elle pas aussi le signe d’un monde qui change, de variations de paramètres déboussolant nos têtes grises? Les enfants n’occupent plus la même place dans les cercles familiaux, atteindre le 3ème âge n’implique plus d’avoir un pied dans la tombe, l’ami à l’autre bout du monde est à portée d’oreille. Face à l’émergence d’un nouveau monde, quelles paroles circulent dans nos familles ? Inquiétantes ou confiantes dans l’avenir ?

Lire la suite...
 
Trop de Sexe PDF Imprimer Envoyer

Tous les goûts sont dans la nature, tous les dégoûts ne s’y trouvent point.

Assez! Les lois du marché sacralisent l’argent et le sexe mais au regard de notre jeunesse,  en ce qui concerne le sexe, de quel « sacré » s’agit-il ?

Lire la suite...
 
Résister et Proposer PDF Imprimer Envoyer

Stand up and resist (‘Hélène De Beir)

Je persiste et signe.

 

Pour moi, l’étendard de cette année nouvelle porte l’emblème de la résistance. Je m’efforcerai de le tenir haut et fort.

Lire la suite...
 
La Barbarie ou l'anti-civilisation PDF Imprimer Envoyer

Ce n’est qu’un billet d’humeur, d’humeur en refus de barbarie.  La barbarie dans son sens actuel m’interpelle. A savoir l'inhumanité dans l'homme, l'insensibilité face à la douleur de l'autre, ou encore les forces de destruction internes à une civilisation. La feritas (de ferus, sauvage), cette bestialité destructrice capable de surgir de l'intérieur de toute société aussi bien que de tout individu, n’est-elle pas occupée à se tailler de beaux jours ? Toute civilisation cherche à empêcher la barbarie en humanisant ses enfants au moyen d’une éducation qui apprend à dompter nos pulsions violentes. Qu’en est-il de notre civilisation ? De notre manière d’éduquer?

Lire la suite...
 
Accumuler les Bénéfices PDF Imprimer Envoyer

Ce n’est qu’un billet d’humeur mais d’humeur à réfléchir sur cette phrase ramassée au vol d’une soirée d’été « Moi, ce que je fais comme travail ? Je fais des bénéfices. » Chef d’une petite entreprise prospère, cet interlocuteur ne se gaussait que de l’inflation de son compte en banque. Sans réaliser ou s’intéresser aux autres valeurs ajoutées de son entreprise : donner du travail, soutenir la créativité, servir le bien être en soignant la qualité de ses produits. Le profit financier est une récompense mais n’est-il pas dommage d’en faire l’unique but en soi ? La société existe pour le bénéfice des hommes et non les hommes pour le bénéfice de la société (H. Spencer) Et moi de lui rappeler qu’une entreprise n'est pas qu’un lieu de création de valeur ajoutée économique, elle constitue aussi un lieu de vie collective où se tissent des liens sociaux et où se développent des parcours professionnels qualifiants.

Lire la suite...
 
Du Jeu PDF Imprimer Envoyer

Le joujou est la première initiation à l’art (Baudelaire)

Ce n’est qu’un billet d’humeur mais d’humeur à jouer. Non, pas pour vous emmener vers de sombres arrière-salles de bars louches, je ne vous inciterai pas plus à chercher fortune dans des casinos luxuriants. Dans ces lieux, le meilleur coup de dés sera de ne pas les utiliser.

Lire la suite...
 
«DébutPréc1234567SuivantFin»

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL