• garcons-riviere
  • fille-mer-chien
  • garcons-tire-la-langue
  • mains-adulte-enfant
  • velo
  • parents-mains-fillette
  • garcon-feuilles
  • fille-bulles
  • parent-enfant-main
  • garcon-et-bebe
  • fille-portable
  • garcon-dessin
  • fille-ado-ecole
  • enfant-dessin
  • fille-chien
  • bebe-bac-a-sable
  • bebe-frere
  • garcon-couche-chien
  • fille-ado-chien
  • maman-bras-bebe
  • fille-nounours
  • enfants-bataille
  • enfants-bataille-coussins
  • enfants-plage

Devenir une belle mère

Je viens de rencontrer un homme qui a déjà deux enfants de 12 et 10 ans d’un premier mariage. Son divorce s’est conclu sur la garde partagée, ils vivent donc avec lui une semaine sur deux. Il me demande de m’installer chez lui. Pouvez-vous me conseiller sur la façon d’entrer dans leur vie quotidienne pour y faire ma place sans les blesser ?

Comme vous le dites, la question est de prendre votre place et surtout de ne pas rester dans l’ombre ou de vous rendre transparente ! Ce qui, parfois, freine le nouveau conjoint est lié à la crainte de prendre part au chapitre enfants sans en être un parent. D’accord, vous n’êtes pas la mère. Cela n’empêche que vous êtes la maîtresse de maison chargée du bon fonctionnement du nouveau foyer paternel ! A ce titre, n’hésitez pas à être très claire quant au rythme de vie et habitudes familiales que vous et leur père ont choisies. Il ne faut en aucun cas culpabiliser ou agir à l’encontre de votre vision sous prétexte que « Chez maman cela se passe différemment. » Les enfants, à la condition de ressentir chez l’adulte une volonté affirmée, n’ont aucune difficulté à s’adapter à deux modèles de vie différents. Au début, les enfants testent cette nouvelle venue dans leur univers affectif. Ayez de l’humour, n’interprétez pas toutes les réactions négatives comme des critiques à votre égard. C’est la constance et la cohérence de votre prise de responsabilités,  c’est la stabilité du couple que les enfants testent avant de vous accorder leur confiance et de vous investir ! Votre rôle est important car vous incarnez la vision de l’idéal féminin du père. A ce titre vous devenez un nouveau modèle identificatoire.

Les rapports parents-enfants sont parfois emplis de passion et les réactions interprétées comme des jugements ou un désir de blesser. L’avantage d’être une « belle » mère est de pouvoir porter sur les enfants un regard serein et plus objectif car la distance émotionnelle est plus grande. Cela n’empêche en aucun cas, que du contraire, d’éprouver de l’empathie pour l’enfant et d’agir à son égard comme s’il s’agissait du vôtre.

Ainsi, chemin faisant, une nouvelle partenaire peut devenir un nouvel havre d’accueil, de compréhension et de complicité.  Vous pouvez devenir une conseillère avisée, à condition, qu’au préalable, vous vous soyez fait respecter !

Mots clés: Bienveillance Divorce Couple