• velo
  • parent-enfant-main
  • enfant-dessin
  • fille-mer-chien
  • fille-ado-chien
  • garcon-et-bebe
  • enfants-bataille
  • fille-portable
  • mains-adulte-enfant
  • enfants-bataille-coussins
  • fille-bulles
  • garcon-feuilles
  • enfants-plage
  • bebe-bac-a-sable
  • fille-chien
  • parents-mains-fillette
  • garcons-riviere
  • maman-bras-bebe
  • bebe-frere
  • fille-nounours
  • garcon-dessin
  • garcon-couche-chien
  • fille-ado-ecole
  • garcons-tire-la-langue

Mon fils s'enferme

 Mon fils de 5 ans a une manie: dès qu’il voit une boite, un placard ou un coffre à jouets, il s’y enferme. Il choisit de préférence de petits espaces, et s’énerve quand il ne parvient pas à s’y cacher entièrement pour jouer. Mon accouchement ayant été difficile (extraction par ventouse), cela pourrait-il être lié ?

Il est bien vrai qu’un accouchement vécu comme traumatique laisse des traces dans le souvenir conscient ou inconscient tant de l’enfant que de la mère ! Certains enfants restent très marqués par un passage de la vie aquatique à la vie aérienne quand celui-ci ressemble plus à une extraction forcée qu’à un voyage librement choisi et accepté !

Il se pourrait bien que votre enfant ait une certaine nostalgie de ce temps où il était enfermé dans un espace sombre et étroit, lieu intime dans lequel il évoluait en toute sécurité et réassurance, hors de tous regard. Aussi sans doute , aujourd’hui, pour retrouver cette même ambiance de réassurance, pour pouvoir jouer avec sérénité, il recherche des espaces clos, protégés de toutes parts, avec le moins possible d’espace ouvert afin de ne pas être extrait de ce lieu !. N’oublions pas que jouer est, pour l’enfant, une tâche très sérieuse, c’est sa façon à lui de résoudre ses questions philosophiques, ses conflits et de poser ses interrogations. Pour faire quelque chose de sérieux, il faut pouvoir se concentrer. Ceci n’est possible que dans une ambiance apaisant et sûre, sans dangers menaçants ou inattendus.

Il se méfie donc votre fils de notre grand monde plein de courants d’air et autres possibles intrusions de toutes sortes. Il n’a pas encore réussi à se forger mentalement un espace sécuritaire qui serait par exemple sa chambre ou une autre pièce ou encore la maison familiale.

Une des intrusions que ces enfants craignent le plus est celle du « regard de l’autre.» Le regard que nous posons sur quelqu’un est loin d’être sans signification et sans effet sur celui qui est regardé. Certains enfants se sentent menacés ou jugés par le regard de l’adulte et ne se sentent libres dans leurs pensées que s’ils peuvent les expérimenter hors de tous regards. Notre regard sur un enfant, même rempli d’amour et d’intérêt positif, reste  c’est incontournable voyeur de l’intime de ses faits et gestes.

Une façon d’aider votre enfant à oser se sentir rassuré par 4 murs, serait de peut-être tenter l’expérience de mettre à sa disposition un lieu, si possible, pas trop grand où il peut jouer hors du regard de l’adulte. Un lieu qui respecte son intimité, un lieu sans commentaire extérieur, un lieu dont il sait au contraire que l’adulte veillera à ce que personne n’y pénètre quand il ne le désire pas. Alors l’adulte, en respectant l’intimité de l’enfant, devient garant du droit à un jardin secret.

L’idée serait de lui offrir, hors de la mère,  l’intimité et la sécurité chaleureuse dont il disposait dans l’utérus maternel !

 

 

Diane Drory

Contact

Diane Drory

Psychologue-Psychanalyste

Avenue Franklin Roosevelt, 51
1050 Bruxelles  - Belgique
E-mail : Envoyer un e-mail 
Tél : +32 9 2522570
Prise de rendez-vous les lundis entre 9h30 et 11h

Copyright © 2009-2018 Diane Drory. Tous droits réservés