• garcon-dessin
  • garcon-feuilles
  • fille-portable
  • maman-bras-bebe
  • fille-chien
  • parent-enfant-main
  • fille-ado-ecole
  • parents-mains-fillette
  • garcon-et-bebe
  • enfants-plage
  • fille-bulles
  • garcon-couche-chien
  • fille-ado-chien
  • mains-adulte-enfant
  • bebe-frere
  • fille-mer-chien
  • bebe-bac-a-sable
  • garcons-tire-la-langue
  • enfants-bataille-coussins
  • garcons-riviere
  • velo
  • enfant-dessin
  • fille-nounours
  • enfants-bataille

L'age des expériences

Parfois nous sommes agacés par ces petits qui ont besoin de toucher à tout, de chipoter, de tourner un objet dans tous les sens.

A nos yeux.

Pour nous l'utilité d'un objet, son poids, sa texture nous paraissent évidents et les expériences de tout genre de ces "chipoteurs" n'ont, souvent, à nos yeux d'autre utilité que d'éventuellement casser ou abîmer l'objet en question. Il est de ces enfants qui ont toujours besoin de mettre des pointes dans des trous, d'autres fascinés par l'empilement d'objets jusqu'à ce que…patatras…il y a de la casse! "Mais apprend donc à laisser les choses tranquilles, va jouer avec ta poupée ou tes autos!" nous exclamons-nous énervés.

Et pourtant

Ces enfants curieux d'expérimenter sont ceux qui tentent à tout prix de comprendre les lois physiques constitutives du monde les entourant.
Observant, l'autre jour,  un enfant du coin de l'œil, celui-ci m'en dit long sur le sens de toutes ces manipulations.

Questionner les différences

Parmi les objets de la pièce, Ben, bambin de 4 ans, rassembla deux marteaux, un maillet en bois et un petit marteau en métal, un petit tube métallique creux et un bout de bois.

Ben posa les objets l'un à côté de l'autre et les compta : 1,2,3,4 consciencieusement. Ensuite les prenant un à un il les compara et je l'entendit se dire tout haut "Çà c'est plus lourd, çà c'est plus léger"

Après avoir compté, puis pesé, voilà notre ingénieur en herbe, rangeant les quatre objets par ordre de grandeur, se mettre à comparer les tailles. Non content de tous ses constats, il fallait encore voir quelle pièce dévalait une pente, fabriquée pour l'occasion avec un bout de carton, à la plus grande vitesse !

Ainsi, chemin faisant, Notre Ben découvre que chacun des objets étudiés, possède une spécificité propre à sa composition; le plus grand n'étant pas d'office le plus lourd ou le plus rapide, etc... Mais tout cela, avouez-le, ne peut se comprendre qu'une fois expérimenté ! Car, j'oubliai de vous le dire, en pesant ses objets, Ben marmonnait à haute voix, afin que ses oreilles enregistrent bien la leçon: "Ceci est un peu lourd, ceci est très lourd, ceci est plus lourd que çà"

Il n'en resta pas là, dans l'analyse des poids. Ayant enfilé, en partie, le bout de bois dans le petit tuyau en fer, il se précipita triomphalement vers moi, enthousiasmé d'une nouvelle découverte: "Regarde si je prend ça de ce côté, c'est plus lourd que quand je le tiens de l'autre côté!" Pour lui, c'était comme s'il recréait le monde! Effectivement, et je dus avec son insistance l'expérimenter moi-même: selon que de cet objet, nouvellement fabriqué, soit tenu le côté en bois ou le côté en métal, le poids ressenti par la main, est bien différent !

L'analyse des causes et des effets.

Mais la logique humaine ne se contente pas de connaître les constituants d'un objet et sa différence par rapport aux autres, ce serait compter sans notre faculté de raisonnement qui elle demande d'être nourrie d'éléments de compréhension quant à la relation entre: objets, évènements, sentiments, etc….

"En tant que science, la logique a pour objet l'étude des normes de la vérité", nous dit le Petit Robert, explicitant cela en reprenant une phrase de Piaget : "La logique est l'analyse formelle de la connaissance." Une fois ces concepts mis en place par la logique formelle, le raisonnement, qui est aussi une forme de logique, vient confronter les concepts l'un avec l'autre, ceci toujours dans le but de comprendre le monde pour ne pas être à sa merci, pour pouvoir vivre de façon consciente et autonome.

Tout cela peut vous paraître très séreux et loin des préoccupations d'un jeune enfant. Et pourtant…

Revenons-en à Ben. Prenant le marteau à la tête de métal, il fait mine de le lancer en l'air et le fait retomber en douceur sur sa tête mais en faisant la grimace et en s'écroulant à moitié. Puis se redressant, il m'explique: " Tu vois, un marteau, ça peut tuer quelqu'un si le morceau de fer tape sur la tête.

"Mais," continue-t-il en mimant la scène, "si c'est le côté en bois qui touche la tête on est seulement assommé !"

C'est en réfléchissant et en expérimentant que se développe la compréhension du monde, le sens de la responsabilité et la capacité de choisir. Ainsi, Ben se confirme qu'un marteau n'est pas seulement plus lourd que…, moins long que…, et que sais-je encore, mais qu'en plus, l'usage d'un marteau peut être détourné de son but premier à savoir: enfoncer des clous, et que de plus selon sa trajectoire ce même marteau peut tuer ou assommer !

Ainsi, pas à pas l'enfant découvre que dans la vie les choses ne sont pas blanches ou noires; et en élargissant ses modes de réflexions, découvrant les nuances, l'enfant affine ses jugements.

Développer l'intelligence à tout prix.

Certains livres qui ont fait fureur, ont induit chez nombre de parents la phobie du développement intellectuel. Leurs enfants sont inondés de jeux "éducatifs" sophistiqués dont est soigneusement éliminé toute connotation émotionnelle, au détriment de jeux "imaginaires" qui "ne servent à rien, ne construisant que de l'irrationnel…".

Or que constatons-nous en observant Ben ? Des objets tout à fait banaux, choisis par lui, lui permettent d'expérimenter une foule de choses sans pour autant fermer la porte à des questionnements tout aussi importants que la mise en place de la logique: les questions sur la vie et la mort, le faire "un peu mal" et le "faire très mal", le "gagner" ou le "perdre"…

Un système de pensée efficace ne serait-il pas celui qui, enrichi d'une bonne compréhension du monde matériel grâce à des raisonnements appropriés, affronterait dans la vérité de ses émotions, les difficiles questions existentielles jalonnant la vie de tout un chacun?

Mots clés: Corps Intelligence Différence Effort Risque