• fille-ado-ecole
  • enfants-plage
  • fille-chien
  • velo
  • enfant-dessin
  • bebe-frere
  • maman-bras-bebe
  • parents-mains-fillette
  • fille-mer-chien
  • garcon-dessin
  • enfants-bataille
  • bebe-bac-a-sable
  • garcons-tire-la-langue
  • fille-nounours
  • enfants-bataille-coussins
  • garcon-feuilles
  • mains-adulte-enfant
  • garcon-et-bebe
  • garcon-couche-chien
  • fille-bulles
  • parent-enfant-main
  • fille-portable
  • garcons-riviere
  • fille-ado-chien

Quand la fete a déçu

Diane Drory
Que des parents décus quand, à leurs efforts d'organiser un bel anniversaire, de créer un Noêl merveilleux, de concocter une première communion de rêve, leur enfant oppose un air triste, boudeur ou décu.
A chaque fête d'anniversaire, Aline va bouder dans sa chambre dès que ses amies arrivent.  Certaines années, elle a refusé de venir souffler les bougies.
Roger, dès qu'il y a fête à la maison, Noël,  fête de famille pleurniche, refuse de participer à la gaieté générale.
Laurent vient de faire sa première communion.  Le lendemain du grand jour, sa mère, le conduisant à l'école, s'entend dire : " Je ne me suis pas amusé à ma première communion ! ".
Sale caractère d'enfants gâtés?  Eternels insatisfaits ?  Qu'est-ce qui soutient cette attitude de refuser la joie alors que tout y pousse ?
Noël, anniversaire, fête familiale sont des jours pas comme les autres.  Chacun imagine le plaisir qu'il y aura.  Et en parlant, en se démenant, en se réjouissant, l'adulte envoie le message qu'un jour de fête est un jour de bonheur.  Pour certains enfants, bonheur signifie espoir secret d'un renouveau : ils croient que tout ce qui les a déçus, ce qui les a peinés, disparaîtra comme par enchantement.  Ils imaginent qu'au départ de cette fête tant attendue, un jour nouveau va naître, un jour parfait qui permet de repartir à zéro, un jour clé qui annule les souffrances ou difficultés relationnelles passées comme une grande éponge qui effacerait tout ce qui a été raté, à leurs yeux, dans leur vie.  A partir de ce jour nouveau, la vie s'écoulera, idéale, remplissant tous les souhaits.
Hélas, le jour tant attendu arrive décoit parce-que rien n'a fondamentalement changé...Pour l'enfant, ce jour de fête est un nouveau raté.  Triste ou boudeur, il ne peut participer à la joie des autres.
Notre langage favorise parfois ce genre de réaction.  Au fil de ces derniers mois, Laurent s'était entendu dire à maintes reprises : " Quand tu auras 5 ans, tu seras grand !. Impatiemment, le petit attendait son annivesaire.  La date fatidique arrive, il a 5 ans, tout le monde le félicite.  Il se regarde dans le miroir, se compare aux autres....Il n'est pas plus grand qu'hier!  Il n'a plus envie de faire la fête...