• enfant-dessin
  • velo
  • fille-nounours
  • maman-bras-bebe
  • garcons-tire-la-langue
  • bebe-bac-a-sable
  • enfants-plage
  • garcon-feuilles
  • garcon-dessin
  • fille-mer-chien
  • fille-portable
  • fille-ado-ecole
  • garcons-riviere
  • fille-chien
  • mains-adulte-enfant
  • enfants-bataille-coussins
  • bebe-frere
  • garcon-couche-chien
  • enfants-bataille
  • fille-ado-chien
  • garcon-et-bebe
  • fille-bulles
  • parents-mains-fillette
  • parent-enfant-main

Quel sens donner a etre un nouveau père

La fête des pères fut l'occasion de faire paraître un article, fort intéressant et, à mes yeux, percutant sur certains aléas que rencontrent les pères d'aujourd'hui.
Quelques semaines plus tard, la rubrique "les lecteurs nous écrivent" nous transmettait la réaction d'un jeune papa. " Vous détruisez l'image des pères actuels: pères devenus des mères-bis qui perdent leur fonction avec des conséquences catastrophiques..." Il poursuit en développant sa vision de la paternité insistant sur l'importance du respect de la différence: "...la mère est nourricière ( au moins pendant neuf mois), le père lui ne l'est pas. C'est elle qui l'amène à la vie, c'est lui qui l'ouvre au monde." La reconnaissance des positions spécifiques qu'occupent père et mère sont ainsi clairement énoncées. Voilà un jeune papa qui ne risque pas de tomber dans le piège de notre société actuelle qui aurait tendance à gommer certains paramètres essentiels qui "ouvrent à la vie" à savoir les aspects spécifiques de la fonction paternelle. C'est sur ce point-là que l'article du 4 juin attirait l'attention!
Si, aujourd'hui je réaborde ce thème de la fonction paternelle c'est parce qu'elle est essentielle au processus éducatif et que bien trop souvent elle est confondue avec autoritarisme et négation.
Commençons par identifier la nature de la fonction maternelle ainsi que celle appelée: fonction paternelle.
Fonction maternelle.
Son rôle essentiel est d'assurer la sécurité de base. Cette fonction oeuvre principalement à constituer un utérus symbolique fait de gestes, de paroles, de chaleur affective; à savoir un lieu essentiellement rassurant qui ne met aucune limite au désir de l'enfant. L'adulte est dans ce cas totalement à la disposition de l'enfant,  à tout moment celui-ci peut faire appel à la sollicitude parentale.
Cette expérience est très importante pour une évolution équilibrée du psychisme car elle procure à l'enfant l'indispensable reconnaissance qui, dans un premier temps lui permettra de s'aimer lui-même afin de pouvoir ensuite, aimer l'autre. Cette indispensable fonction maternelle va aussi ancrer l'enfant dans un sentiment de réassurance quant à son droit à Être.
Fonction paternelle
Pour rendre possible l'insertion dans la société humaine, l'appareil psychique aura à évoluer et à accéder au principe de la réalité, ceci sera rendu possible grâce à l'intervention de la fonction paternelle. La réalité n'est-elle pas ce quotidien qui nous démontre que tout n'est pas possible, que nous ne sommes pas tout puissants?
La fonction paternelle est donc celle qui fait une fente dans l' utérus symbolique de la surprotection procurée par la fonction maternelle. En exerçant cette fonction, le parent se révèle ne pas être continuellement à la disposition de l'enfant; tous les désirs de celui-ci ne sont pas comblés. La fonction paternelle est celle, qui ne craignant pas le conflit, sait dire non à l'enfant, lui mettre des limites et jalonner la vie familiale de règles en d'autres mots, assume une position d'Autorité.
Ainsi sachant assumer la réalité, l'enfant peut grandir pour devenir un être humain autoresponsable.
Ne pas confondre Fonction et Place symbolique.
Lisant la définition de chacun de ces pôles éducatifs, votre bon sens vous fera dire " Mais, souvent, la mère exerce  bien plus la fonction paternelle que le père!"; assurément, le plus souvent, c'est elle qui prenant en charge une majorité des soins quotidiens par rapport aux enfants leur impose régulièrement des limites. Elle est donc par ce fait même, amenée à exercer régulièrement de la fonction paternelle; mais elle doit cependant veiller à ne pas pour autant s'accaparer la place symbolique revenant au père!
Attention donc, de ne pas confondre fonction et place symbolique. La mère ,parce qu'elle fut nourricière et enveloppe protectrice de l'enfant pendant neuf mois, est le représentant symbolique de la fonction maternelle.  Le père pour sa part, parce que dès le départ totalement physiquement différentié de l'enfant, doit être le représentant symbolique de la fonction paternelle; à savoir être le tiers terme qui aide l'enfant à se séparer de l'attache première, ceci afin de l'ouvrir au monde et lui permettre d'accéder à l'autonomie.
Il se fait que suite au "il est interdit d'interdire" de mai 68 la fonction paternelle à perdu sa belle assurance, les parents hésitent à postposer les désirs de leurs enfants et les pères rechignent à être mis en place de garant de la Loi familiale; ils imaginent alors être exclus d'une possible position de communication voire d'affection avec l'enfant. Rien n'est moins vrai!.
Être un nouveau père" signifierait donc...
Participer activement à la mise en place de la sécurité de base grâce aux opportunités offertes au père actuellement (haptonomie, bain après la naissance, etc) Parler, cajoler son enfant, lui apporter un bien-être rassurant, cette tâche incombe certainement aussi aux pères!. Mais cela ne signifie en aucun cas devenir pour l'enfant une deuxième mère! Croyez moi avec une il a plus qu'assez!! Ce rapprochement ne doit donc pas se faire au détriment de l'indispensable différence qu'à un père d'une mère, dans la manière de porter, de jouer avec l'enfant, de le nourrir, de réagir à ses comportements. Fidèle à son individualité le père reste alors celui qui garanti la place de la Loi dans une famille et qui ne craignant pas d'être reconnu diffèrent de et par la mère fait contrepoids aux réflexes fusionnels et surprotecteur de la fonction maternelle.
Pour le bien de l'enfant, un père ne doit pas craindre d'assumer cette place d'Autorité qui est la sienne, ce qu'il ne peut faire s'il cherche à doubler l'attitude maternelle sous prétexte de vouloir éviter tout conflit pour ne pas briser la communication avec son enfant ou...avec sa femme!.
Un enfant dont le père ne craint pas de prendre sa place de père, de chef de famille, d'assumer sa différence avec les incontournables petits conflits que cela engendre, se sentira soutenu, cadré et ....aimé.