• parent-enfant-main
  • garcon-dessin
  • fille-portable
  • parents-mains-fillette
  • fille-nounours
  • garcon-feuilles
  • garcons-tire-la-langue
  • bebe-bac-a-sable
  • fille-chien
  • garcon-couche-chien
  • enfants-bataille
  • enfants-bataille-coussins
  • garcons-riviere
  • enfant-dessin
  • mains-adulte-enfant
  • garcon-et-bebe
  • enfants-plage
  • fille-ado-chien
  • maman-bras-bebe
  • fille-bulles
  • fille-ado-ecole
  • bebe-frere
  • fille-mer-chien
  • velo

Tu es belle dedans comme dehors

Un des plus beau cadeau qui puisse être fait à un enfant par ses parents, ne serait-il pas de lui donner le droit de vivre l'enfance? De traverser cet âge où les gestes et les pensées sont limpides, quand rien n'est calculé, que tout coule de source, sans que des reproches déconsidérants ou dévalorisants viennent troubler l'innocence et la pureté d'intention des gestes et des paroles. Cet âge magique ne cessera de nous étonner, nous les adultes, tant la parole de l'enfant est porteuse de vérité.
Une maman raconte: " Ma fille a deux ans et demi maintenant. Adèle a des qualités de présence et d'amour qui m'émerveillent chaque jour. Je ne savais pas que telle était l'enfance. J'ai le sentiment que, lorsque j'étais enfant, tout ce potentiel, cette richesse n'ont jamais été reconnus par mes parents. Un jour petite, je me suis sentie trahie par eux: ils se moquaient de mes raisonnements d'enfant, se fachaient face à mes mots d'enfant qui tentaient de décrire leur façon d'être au monde. Suite à quoi, j'ai refusé de me faire confiance et, perdant l'essentiel de moi-même, perdant mon âme d'enfant, j'ai joué à la "grande" en m'efforçant de parler comme eux, de penser comme eux, d'agir comme eux. A ce prix j'obtenais un peu de considération."
Ces enfants à qui nous laissons le droit d'être eux-mêmes, chez qui nous respectons la souvent percutante vérité de leur perception, nous font à leur tour un cadeau. Ciblant nos points faibles, ils nous poussent à guérir d' anciennes blessures en nous amenant à les regarder en face. A titre d'exemple, écoutons la maman d'Adèle.
"Je la sens à l'affût de mes moindres failles. Lorsqu'elle me remêt en question par rapport à ce que je fais, je panique comme au temps de mon enfance sous le regard des adultes. Mais je sais qu'elle m'aime, elle me l'exprime, me le montre sans fausse honte ainsi  je trouve la force de m'accepter comme je suis, avec mes qualités et mes défauts. M'appuyant sur mon amour sans limites pour Adèle, je lutte contre ma peur d'être déconsidérée,; j'apprend à m'aimer..."
L'amour n'est-il pas le meilleur antipoison contre la peur? Voici la merveilleuse découverte réalisée par la maman d'Adèle. Grâce à l'amour entre elle et sa fille, à chaque jour qui passe, sa peur d'être elle-même perd son impact négatif pour faire place à l'irruption de paroles d'amour venant du plus profond d'elle même; émotions poètiques dont elle ignorait la possible existence.
Hier encore, elle s'est surprise à dire, sans détours: "Ma petite Adèle, tu es belle dedans comme dehors." Comme si soudainement elle renouait avec sa spontanéité enfantine.