• fille-chien
  • garcon-dessin
  • maman-bras-bebe
  • fille-mer-chien
  • parents-mains-fillette
  • enfants-bataille
  • velo
  • garcons-riviere
  • enfants-plage
  • bebe-bac-a-sable
  • enfants-bataille-coussins
  • bebe-frere
  • fille-portable
  • garcons-tire-la-langue
  • garcon-couche-chien
  • fille-ado-ecole
  • mains-adulte-enfant
  • garcon-et-bebe
  • fille-bulles
  • garcon-feuilles
  • fille-nounours
  • parent-enfant-main
  • enfant-dessin
  • fille-ado-chien

L'exemple

Ce n’est qu’un billet d’humeur, cette fois épris de transmission. N’est-elle pas une attitude indispensable pour enseigner à notre descendance la condition humaine ? On traite les questions d’éducation à travers des faits divers mais se pose-t-on les vraies questions ?

Ne faut-il pas interroger notre part de responsabilité lorsqu’un jeune nous lance au visage « De toute façon tu n’as rien à m’apprendre ! » Ne nous sommes-nous pas totalement fourvoyés en faisant croire à l’enfant, dès sa naissance, qu’il sait ce qui est bon pour lui ? En nous imaginant qu’il est un être « plein » à qui rien ne manque, disposant d’un potentiel complet que l’adulte s’efforcera de ne pas abîmer. Qu’il n’a besoin de personne pour lui livrer les clés du monde. Faut-il s’étonner que cet enfant contemporain n’imagine pas une seconde qu’il y a nécessité pour lui d’avoir des choses à acquérir  pour atteindre un statut d’adulte ? Puisqu’il serait né émancipé, où chercher la justification du savoir et de l’apprentissage, de l’exemple à suivre ? Il est temps de reprendre nos esprits et de penser à l’avenir de nos enfants qu’ils soient belges, flamands ou wallons. Demain, pour devenir des humains civilisés, ils auront besoin de notre « bon exemple » .

Se vouloir être un exemple ne se réduit pas à faire des beaux discours, c’est avant tout transmettre une éthique en vivant sa philosophie d’une certaine manière d’être au monde. C’est ne pas craindre d’incarner les idées auxquelles on tient. Les mots réveillent et les exemples sont suivis !

La transmission s’est tue depuis que l’enfant est pensé comme un individu à part entière, mu par un désir propre, à qui il importerait de développer ses compétences dans une enveloppe de bien-être assurée par les adultes. Occultant trop souvent, la prise de conscience que toute identification personnelle et culturelle fait appel à l’imitation. Incontournablement, pour grandir, tout enfant nous regarde vivre et agir et rien de nos faits et gestes  n’échappe à son attention.  Il cherche sans relâche la logique entre nos paroles et nos actes, entre ce que nous proclamons et comment nous agissons. Difficile d’éduquer au respect de l’environnement en jetant par la fenêtre de la voiture son paquet de cigarettes vide ! Ou de lui expliquer la nécessité d’une vie saine en n’ayant d’autres distractions que de s’abrutir devant un écran en sirotant une boisson sucrée. Vouloir être un exemple c’est refuser de s’enfermer dans son petit ghetto personnel plus ou moins confortable. L’ouverture à autrui est ce qui marque l’emprise progressive de la civilisation sur la barbarie. 

Diane Drory

Contact

Diane Drory

Psychologue-Psychanalyste

Avenue Franklin Roosevelt, 51
1050 Bruxelles  - Belgique
E-mail : Envoyer un e-mail 
Tél : +32 9 2522570
Prise de rendez-vous les lundis entre 9h30 et 11h

Copyright © 2009-2018 Diane Drory. Tous droits réservés