• mains-adulte-enfant
  • fille-mer-chien
  • bebe-frere
  • fille-portable
  • garcon-dessin
  • garcon-et-bebe
  • enfants-bataille
  • fille-ado-ecole
  • enfants-bataille-coussins
  • garcon-feuilles
  • garcons-riviere
  • garcons-tire-la-langue
  • enfants-plage
  • parent-enfant-main
  • bebe-bac-a-sable
  • velo
  • parents-mains-fillette
  • fille-bulles
  • fille-ado-chien
  • maman-bras-bebe
  • fille-nounours
  • garcon-couche-chien
  • fille-chien
  • enfant-dessin

Respect de la Vie Végétale

Qu’est-ce qui est instable comme la goutte d’eau tombée sur une feuille de chêne ? La vie !

On croyait que l’hiver avait contracté un contrat à durée illimité mais, finalement, le printemps a fait ses œuvres. Jardins et bois abondent de vie. Généreuse à souhait, la nature investit d’un mystérieux principe vital jusqu’au moindre brin d’herbe.

J’observe Arnold. Armée de ses 6 ans, sa main glisse d’une fleur à l’autre, les arrachant pour les jeter un peu plus loin. Prenant, sans doute, exemple sur l’adulte le précédant de quelques pas, qui, sans raison apparente, au gré de sa pulsion, brise les branchettes à sa portée, à moins que, continuant sa route, distraitement, sa main ne plume un rameau de ses feuilles. Oh, me direz-vous, ce n’étaient que des pissenlits, pâquerettes ou myosotis qui s’évanouissaient au bord du sentier. Ce n’étaient que des feuilles de cerisiers sauvages ou de rhododendrons qui gisaient chiffonnées au creux du chemin. Le bois en regorge, quelle importance ?

Néanmoins, la remarque « Mais arrêtez de saccager et blesser ces plantes pour le plaisir ! » m’échappa. De mère à fille, depuis plusieurs générations, ce respect pour la nature m’habite, par transmission d’observations et de connaissances intuitives. Pour certains, ma réaction ne sera que sensiblerie ridicule. A leur défense, il faut reconnaître que jusqu’à notre époque, la connaissance scientifique de la vie végétale a végété...

Des recherches récentes démontrent que nombre de plantes ont une capacité de s’adapter à leur environnement. Seraient-elles des êtres intelligents ? Actuellement, les scientifiques les savent dotées de 700 sortes de capteurs sensoriels différents. Voilà qui démontre une sensibilité étonnante et des capacités de communication multiples, voire des liens sociaux variés.

Toucher, ouïe, odorat, sens de l’équilibre, arbres et plantes affichent de remarquables capacités. N’est-il pas surprenant d’apprendre que le tabac peut appeler à la rescousse, que le tremble serait doué de mémoire, que le concombre a le sens du toucher et le maïs le sens de l’ouïe ? Les vieux pins font preuve de solidarité et de maternage en distribuant des flux nutritifs à leurs jeunes rejetons. De nombreuses plantes communiquent par émission de composés volatils. Pour qui sait les entendre, elles parlent. Voilà de quoi enchanter nos promenades en forêt et instruire nos enfants à propos de la richesse de la vie. D’ailleurs, les enfants n’hésitent pas à dialoguer avec les plantes, ne leur enlevons pas ce don et prenons en plutôt de la graine!

Une intuition de toujours a dorénavant valeur scientifique : les plantes captent les intentions des humains à leur égard. Avoir la main verte ne serait donc pas une expression vaine, les plantes poussent mieux quand elles se sentent respectées. Par contre, si elles savent régler leur métabolisme en fonction de conditions extérieures, elles n’ont pas la possibilité de se déplacer, d’échapper à une main vandale. Pour les humains que nous sommes, transmission de vie est aussi transmission d’exemple. Ne cueillons pas de fleurs pour les jeter plus loin, n’arrachons pas de feuilles pour occuper nos mains… 

Mots clés: Respect Violence